Cheers From Hell

Lemmy Kilmister

Je n’ai pas mis à jour ARTERRÖR depuis plus de deux mois… quelques jours avant la mort de Lemmy. J’ai commencé ce portrait le lendemain du jour où je l’ai apprise et ne l’ai terminé qu’il y a quelques jours. Je tenais absolument que le premier post de l’année lui rende hommage. Je n’ai jamais été et ne serais jamais une groupie mais j’ai la plus profonde admiration pour certaines personnes et il en fait bien évidemment parti. Pour s’en convaincre je ne peux qu’encourager ceux qui ne le connaissent pas, en plus d’écouter le plus fort possible (jusqu’à ce que le sang leur coule des oreilles) les nombreux albums de Motörhead, à regarder le documentaire « Lemmy » (en version complète – non censuré par le politiquement correct télévisuel) et à lire « La fièvre de la ligne blanche » (chez Camion Blanc - paru en 2004).

Mais sous l’histoire il y a une autre histoire… Je n’ai pas pour habitude d’étaler ma vie privée sur internet et ce n’est pas aujourd’hui que ça va commencer. Il suffit juste de savoir que ces deux derniers mois je les ai passé moi aussi en enfer. Et ce sont mes amis qui m’en ont sorti, amis à qui je dédicace donc ce portrait et en particulier à Dolu ! Drôle de coïncidence puisqu’il y a à peine moins d’un an je réalisais pour un autre de mes amis, Greg, une version à ma sauce du Warpig/Snaggletooth de Motörhead dont une sérigraphie a été tiré (100 exemplaire signés et numérotés) :

serigraphie WARPIG

Je voulais alors envoyer les trois premiers exemplaires aux membres du groupes avec en prime la N°4 que j’espérais les voir signer et me la retourner. Et puis j’ai procrastiné, procrastiné et encore procrastiné jusqu’à ce qu’il soit juste trop tard.

Je retiens donc deux leçons de cette histoire : rien n’est plus important que l’amitié et plus dommageable que la procrastination.

A l’amitié, donc, et pour fêter ça un titre d’un de mes albums préféré , « Kiss Of Death » (leur 18ème album sorti en 2006), avec « God Was Never On My Side »…

La boucle est bouclée, l’histoire peut reprendre son cours.



3 Commentaires

  • Et pour en rajouter un couche qui se mêle bien à tout ça une petite citation!

    C’est de la lutte, mes amis
    Que vient tout bonheur sur terre!
    Oui pour devenir amis,
    Il faut des vapeurs de poudre!
    En trois choses les amis sont unis:
    Frère dans la nécessité,
    Égaux devant l’ennemi,
    Libres devant la mort!

    Mais de qui que ça peut bien être???

  • Ne serait ce pas de notre ami Friedrich ?! Bon j’ai triché mais instinctivement je la savais de lui…

  • Si c’est bien lui, effectivement ça suinte bien Friedrich!

Laisser un commentaire.

Champs obligatoires (*)